Taizé 2018 Madrid - Assomption Jeunes Europe
Prochaine rencontre européenne du 26 décembre 2018 au 1er janvier 2019. Inscriptions jusqu'au 20 novembre
Week-end Jeunes Europe à Paris
Découvrez le compte rendu de la rencontre ce week-end du 11 novembre
Témoignage d'AMA
Claire nous parle de son expérience au Bénin
Assemblée de la Province - 6 et 7 octobre 2018
Découvrez les photos et le compte rendu
Jubilé des 25 ans de vie religieuse
Soeur Véronique et soeur Sophie ont célébré leur engagement ces 15 et 16 septembre
Retrouvez-nous sur Facebook !
Cliquez sur l'image : )

A petits pas à l’intérieur de soi

DSC 0006 2« Les hommes s’en vont admirer la hauteur des montagnes, les vagues géantes de la mer, les fleuves glissant en larges nappes d’eau, l’ample contour de l’océan, les révolutions astrales : et ils se laissent eux-mêmes de côté ! (Livre X, 8, 15 des Confessions de saint Augustin)

 Qu’auraient donc été nos vies si nous avions reçu une éducation à l’intériorité dans nos jeunes années ? N’aurions-nous pas été plus posés et sereins, à l’écoute de nos émotions, menant une vie simple et heureuse sans chercher à fuir nos troubles et pallier nos manques ?

 Le Centre de ressources pédagogiques Assomption en pastorale s’est attaché à trouver une manière d’aider les enfants à s’ouvrir à la présence à soi, à sentir par eux-mêmes ce qui les habite, leurs désirs et besoins véritables, afin d’avancer entiers sur leur chemin, dans la bienveillance envers ce qu’ils portent en eux et la reconnaissance de l’autre. Un respect profond et spontané de ce qui les meut et de la vie alentour, qui les guidera, les ancrera dans un monde où tout appelle à disperser son attention et sortir de soi.

Sœur Marie-Geneviève Poulain a commencé à mettre cette pédagogie en pratique à l’école de l’Assomption de Bondy, à raison d’une heure d’atelier d’intériorité par mois auprès des CM1 la première année. Beaucoup ont décidé de continuer l’année suivante. L’aventure se poursuit aujourd’hui à l’Assomption de Mongré (Villefranche-sur-Saône) auprès des 8-9 ans, une heure tous les 15 jours, par demi-classe, les enseignants accompagnant les séances.

Chacune d'elles débute par un temps de relaxation visant à suivre son souffle, sentir la vie à l’intérieur de soi : les mouvements internes du corps, les émotions qui constituent la « météo intérieure » du moment. Les pensées qui vont et viennent, qui entraînent si facilement l’attention et que l’on apprend à recentrer régulièrement, en prenant conscience de sa respiration et de la manière dont le monde attire hors de soi et attache à la superficialité.

Ce premier geste qui met en valeur l’ici et maintenant est un exercice à intégrer pour rester en harmonie avec tout ce qui constitue nos vies, cette attention aux signaux envoyés par le corps, nos émotions. S’arrêter et écouter pour ne pas se laisser submerger par elles, mais plutôt les accueillir, prendre soin d’elles avec discernement, et les laisser passer. Comme les pensées.

fb2d5b85b67dfbc64968c9e793d603fa

En référence à un père du désert, Dom Evagre, sœur Marie-Geneviève rappelle comme chacun est responsable de sa maison intérieure, comme chaque pensée vient frapper à la porte et que nous sommes alors libres de décider de la laisser entrer et germer ou non en nous. « On n’admet pas n’importe qui dans notre trésor intérieur. » Si l’on perçoit que cette pensée ne nous fera pas du bien, mieux vaut alors la laisser sur le seuil.

Ainsi, lorsqu’une pensée, une parole, un événement nous troublent, un petit entraînement permet de discerner ce qui se passe en revenant au présent, essentiel pour agir, il procède en trois temps :

-       STOP : que se passe-t-il ?

-       FEEL (ressentir) : qu’est-ce que cela provoque en moi ? Quelles sont mes sensations dans mon corps, mes émotions ?

-       GO : que faire de tout cela afin que je puisse avancer ? Que faire de ce que j’ai découvert ?

De la sorte, à chaque bourrasque de l’existence, on trouve au plus profond de soi les moyens de ne pas se laisser dépasser et déposséder pour avancer avec souplesse et confiance à travers les écueils.

IMG 2928

La confiance, justement, n’est pas générée par la seule volonté, elle s’enracine par l’expérience, accompagnée par l’adulte qui aide les enfants à mettre des mots sur ce qu’ils vivent : la sensation engendrée par l’interaction avec son corps. Sœur Marie-Geneviève invite alors les enfants à danser, à laisser aller les mouvements librement sur la musique, à écouter les battements de leur cœur, leur souffle qui s’accélère, les émotions présentes. Ou encore à s’abandonner les yeux bandés, à la conduite de leur camarade, dans un exercice de lâcher-prise, et de confiance mutuelle. La confiance, c’est sentir en plus de croire, c’est une réalité produite par un cheminement intérieur.

Grâce à tout cela, les enfants ont une meilleure approche des émotions qui les déstabilisent comme la colère, et partagent parfois leurs précieuses prises de conscience avec leurs parents qui voient à leur tour une porte s’ouvrir en eux.

 En fin d’année, Sœur Marie-Geneviève a recueilli de beaux témoignages d’enfants de CE2-CM1 de l’Assomption de Mongré :

IMG 2994« Au début de l’année, je n’étais pas très bien. Je n’avais aucune idée de ce qui se passerait dans le futur. Mais tu m’as appris à être ici et maintenant. Tu m’as aidée dans ma vie (c’est pas original) à plus penser à ce qui est autour de moi, à plus aimer mon frère et le plus important, à croire ! » Inès

« Merci car tu m’as tout appris. J’ai adoré le guide d’aveugle. Et maintenant je sais que je suis un trésor, merci ! » Clémence

« J’ai tout aimé et je me suis écarté de mes copains pour ne pas parler. » Axel

« Merci Marie-Geneviève pour toutes les séances, celle que j’ai préférée, c’était celle de la grenouille. J’ai failli m’endormir tellement que c’était doux, j’écoutais toutes les choses qu’elle disait et je les faisais. » Anaëlle

« Merci beaucoup de m’avoir apporté la confiance et merci de m’avoir fait comprendre ce que c’est d’être aveugle ou avoir des problèmes. » Sophie

« Vous m’avez appris beaucoup de choses et on s’est bien amusé ! Merci pour tout ! » Baptiste

Mettre des mots sur ce qu’on ressent permet de se prendre au sérieux dans une société qui ne prise pas la valeur des êtres dans la course effrénée des choses à accomplir, et de prendre conscience que l’on est quelqu’un tout en reconnaissant l’autre dans sa propre singularité.

Comment enseigner le respect des différences et la stabilité aux enfants sans leur en donner les clés pratiques ?

 "Le risque n’est-il pas de mettre la charrue avant les bœufs, sans ouvrir la présence à soi qui peut donner la possibilité de la rencontre ? Tout se passe dans l'ici et le maintenant, tout le reste est du plaqué." Soeur Marie-Geneviève

c86b7b15ea5f5e9883aedbf84e95128d

 

Bibliographie recommandée par sœur Marie-Geneviève :

-       Calme et attentif comme une grenouille, d’Eline Snel

-       Heureux et détendu, de Marine Locatelli

-       Emotions : enquête et mode d’emploi, tomes 1 et 2, par Artmella (bande dessinée)

Pour consulter l’article écrit par sœur Marie-Geneviève, cliquez sur ce lien 

 

Tous droits réservés 2013 © Les Religieuses de l'Assomption - Province de France | Webmaster |Mentions Légales | Carte du site