Taizé 2018 Madrid - Assomption Jeunes Europe
Prochaine rencontre européenne du 26 décembre 2018 au 1er janvier 2019. Inscriptions jusqu'au 20 novembre
Week-end Jeunes Europe à Paris
Découvrez le compte rendu de la rencontre ce week-end du 11 novembre
Témoignage d'AMA
Claire nous parle de son expérience au Bénin
Assemblée de la Province - 6 et 7 octobre 2018
Découvrez les photos et le compte rendu
Jubilé des 25 ans de vie religieuse
Soeur Véronique et soeur Sophie ont célébré leur engagement ces 15 et 16 septembre
Retrouvez-nous sur Facebook !
Cliquez sur l'image : )

 

 

Le 5 juillet 2018, à Lourdes lors du Chapitre général

C’est le Père André Cabes, Recteur du Sanctuaire de Lourdes, qui a présidé l’élection de la Supérieure générale, et en a fait l’annonce officielle à toutes les sœurs réunies dans la chapelle : capitulantes, sœurs de la « diaconie » et des communautés voisines venues pour la circonstance.

« Sœur Rekha a été élue Supérieure générale de la Congrégation et nous avons été témoins de cette élection. Sœur Rekha est donc votre Supérieure générale légitime. Elle reçoit toute grâce pour remplir sa mission, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. AMEN»

Après cette proclamation solennelle, Sr Rekha s’est avancée vers l’autel et, à genoux, a reçu la bénédiction accompagnée de cette prière :

« Dieu d’amour et de bonté, qui seul accomplis des merveilles, répands l’Esprit de grâce et de salut sur ta servante, Sœur Rekha et la Congrégation qui lui est confiée. Et pour qu’elle puisse te plaire, fais descendre sur elle ta bénédiction comme une rosée. Par Jésus-Christ, ton Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec toi dans la communion de l’Esprit Saint pour les siècles des siècles. AMEN »

Le Père André Cabes lui a ensuite remis le sceau de la Congrégation qu’elle a déposé sur l’autel.

Toutes les sœurs, les unes après les autres, au son de chants de louange et d’action de grâce, se sont alors présentées devant Sr Rekha pour l’obédience, ce beau geste significatif et tellement plein d’émotion.

Voir ici la célébration des vêpres festives avec les symboles de la nouvelle mission de Sr Rekha.

conseil general

  

Après la cérémonie de proclamation de la Supérieure générale, nous avons passé une belle journée de fête : Petit apéritif avec spécialités apportées par les Provinces, buffet et rencontre fraternelle de toutes celles qui étaient là : Capitulantes, Diaconie et des sœurs des communautés les plus proches qui ont pu se libérer la journée : St-Sébastien et Bordeaux.

Pendant la rencontre, nous avons pu faire plus ample connaissance avec Rekha qui répondait simplement aux questions qui lui étaient posées par les unes et les autres :

Rekha a vu le jour le 15 décembre 1963 dans un petit village du Kerala, au sein d’une famille de tradition chrétienne profonde. Elle est la deuxième d’une fratrie de 6 : 4 filles et 2 garçons. Deux de ses trois soeurs sont aussi religieuses, et l’un de ses deux frères est prêtre. C’est l’engagement des sœurs de l’Assomption envers les plus pauvres et le travail de promotion sociale qui l’a attirée vers la Congrégation. Quand elle nous a parlé, à la fois de sa famille et de l’Assomption, nous avons senti beaucoup de fraternité et d’affection

 GC 2018

  

Elle a étudié la théologie à Pune, et plus tard, encouragée par les Jésuites de l’université qui la désiraient comme professeur, elle a été envoyée pour étudier à l’Institut biblique de Rome et a passé son doctorat aux Etats-Unis. Rekha nous a partagé qu’elle était déjà passionnée par la Bible, et en particulier par l’Evangile de Saint Luc, où elle a découvert son Mystère  "Jésus le Rédempteur". Pourtant, elle se spécialisera plus tard dans Saint Jean, l’évangéliste du « Logos » λογος : La Parole gravée en grec dans son anneau de profession perpétuelle. Elle a exercé comme professeur de théologie biblique à l’Université des Jésuites de Pune, jusqu’à ce que la Congrégation lui confie la mission de Provinciale, une tâche qu’elle a accomplie au cours de ces huit dernières années. Cela ne l’a pas empêchée de donner des conférences en Inde et ailleurs dans le monde et d’écrire. Le pape Benoît XVI l’avait appelée en tant qu’expert au Synode de la Nouvelle Evangélisation ; ce fut pour elle une profonde expérience de l’Eglise, nous a-t-elle dit.

En outre, nous avons appris qu’elle aime la couleur violette, et que ce qui la détend, c’est la danse. Elle nous en a fait une démonstration pendant que ses deux sœurs capitulantes la soutenaient par le chant et nous a toutes invitées à entrer dans cette danse.

Nous avons six ans pour continuer de la connaître et elle de nous connaître, mais nous avons beaucoup apprécié ce premier partage. L’après-midi s’est terminée par la prière des vêpres bien actualisées. Et…comme un dessin ou une image valent plus que mille mots, les photos vous donnent le sens des gestes et des symboles.

 

CG20180705 67

 

Accès aux albums photos

 

 

 

 

 

 

Tous droits réservés 2013 © Les Religieuses de l'Assomption - Province de France | Webmaster |Mentions Légales | Carte du site