Carolina a prononcé ses premiers voeux ce 5 octobre
Découvrez son chaleureux témoignage
Troisième journée mondiale des pauvres
Au centre Assomption Lourdes du 14 au 17 novembre 2019
Halte spirituelle pour les couples à Lourdes
Du vendredi 13 au dimanche 15 mars 2020
Week-end Assomption Jeunes
30 décembre-1er novembre, préparer l'Avent à Paris-Auteuil
Fête des risques au service de la vie
Compte rendu de la rencontre du 6 octobre
Vie de prière
Découvrez les beaux témoignages des soeurs de Montpellier
Retrouvez-nous sur Facebook !
Cliquez sur l'image : )

thumbnail Image 9Le 5 octobre 2019, Carolina prononçait ses premiers vœux au Nicaragua. Voici son magnifique témoignage.

« Il y a des moments qui s’enregistrent dans notre intérieur et la mémoire s’imprègne de sentiments et d'images qui simplifient tout. C’est comme ça que le jour de mes premiers vœux me reste, je le symboliserais sous la forme d’un grand sourire, car j’ai expérimenté une telle joie que j’ai eu le sentiment de rire et que tout le monde riait avec moi.."

Carolina 6Le 5 octobre 2019, à Managua, au Nicaragua, en Amérique centrale, j'ai fait les vœux de chasteté, de pauvreté et d'obéissance comme religieuse de l'Assomption, ce qui pour moi signifiait que c'était un « Oui » au grand amour de Dieu et de l'humanité. J'avais des raisons d'être heureuse, mais j'ai été surprise de constater que tout le monde était aussi heureux que moi. C'était un sentiment partagé et maintenant, en cherchant les raisons, je pense que l'une d'entre elles pourrait être parce que j'ai senti mon cœur s'ouvrir.

Au début de la cérémonie, j'ai ouvert mon cœur en partageant cela avec ce que je me sens appelée à vivre dans ma vie de religieuse ; dans l'Assomption, nous l'appelons: Mystère et c'est cette manière unique de trouver Dieu et de nous donner nous-mêmes, dans la mission unique que chacune a sur la terre.Mon mystère est: "Dieu avec nous." Quand j'ai pris le micro, je n'avais rien préparé, mais la joie de ce moment m'a fait revivre ce qui m'avait amenée là.

thumbnail Image 13J'ai parlé de mes faiblesses et de mes recherches et de la façon dont Dieu m'avait rencontrée, de tout ce que Dieu avait fait pour que je me découvre en tant que morceau de son plan d'amour. Je leur ai expliqué comment ma vie a été touchée par la découverte de Dieu si proche qu'il écoute et se laisse toucher par la souffrance du monde et m'invite à être une lueur d'espoir pour rappeler que Dieu est là, avec nous. La situation de notre pays est difficile, mais dans la souffrance que nous vivons tous, on trouve la présence de Dieu. Donc Dieu fait sa demeure en nous et on le découvre dans la beauté, le bien et le bon qu'il dépose dans chaque personne. Dieu a été, est et sera toujours avec nous.

thumbnail Image 12Il y avait des éclats de rire et des larmes dans mes paroles, qui me préparaient à faire ma profession, en faisant confiance à la force et à la miséricorde de Dieu. Après avoir dit qui j'étais, j’ai senti que ceux qui étaient là, avaient cessé d’être loin, étaient avec moi et tout le monde là, a dit « Oui » avec moi, en communion de frères et sœurs, en famille, en Église. Puis, j’ai découvert la première douceur d’être une sœur, un don et une vie, non pas pour moi, mais pour Dieu et pour l'humanité, une nouvelle grande famille, pour le Royaume, avec le rêve de construire ensemble un monde meilleur, d'amour, de justice, de paix et d'épanouissement, en étant protagonistes et responsables les uns envers les autres, de l’histoire et de la réalité, avec un don et une mission que Dieu place pour chacun de nous. »  

Tous droits réservés 2013 © Les Religieuses de l'Assomption - Province de France | Webmaster |Mentions Légales | Carte du site