AMA : "Associés à la Mission de l’Assomption"

Ama depliant Le profil du volontaire AMA

• L'AMA a une quête spirituelle, il désire faire une place en lui à l'autre moins favorisé. Il se laisse questionner.
• Il a une certaine connaissance de l'Assomption et de son charisme, il a un attrait pour l'éducation.
• L'AMA sera proche d'une communauté et s'insérera dans un projet existant. Il acceptera de s'adapter au terrain et à la culture locale.
• Il n'y a pas de niveau de qualification exigé. Nous cherchons à apprécier une maturité affective permettant un engagement et une expérience de solitude.
• Il ne part pas en vacances humanitaires. Il se prépare au moins 6 mois avant son départ.

Nous proposons deux types de séjours

1- AMA long séjour 

Ce sont des jeunes de 18 à 30 ans qui consacrent 6 à 24 mois de leur vie pour une vie proche d'une communauté de l'Assomption, seul ou avec d'autres AMA. Certains ont un contrat avec la Délégation Catholique pour la Coopération (DCC)  Formation : 2 week-ends par an et une session de 10 jours.

2 - AMA court séjour : AMA'ti

Ce sont des jeunes, encore en formation, qui prennent de 1 à 3 mois pour faire une expérience de service auprès d'une communauté de l'Assomption. Ils ont entre 18 et 30 ans. Formation : 1 week-end par an. 

Téléchargez ici la brochure.

Quelles destinations ?

Partout où l'Assomption est présente.

Map monde Assomption 2016

On y va ?

 Téléchargez ici la newsletter AMA de JANVIER 2016.

Sr AF

A qui s’adresser ?

Sœur Anne-Flore : 06 11 20 45 19
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Association AMA MARILY ASSOMPTION Solidarités France
8 rue de l’Amiral d’Estaing
75116 PARIS

 

Logo FacebookRejoignez les AMA sur Facebook


 Suivez la page Logo FacebookLes AMA sur Facebook

emilie AMA 15 2

Etre AMA aujourd'hui 

"Un réseau d'hommes et de femmes curieux du monde et de l'homme." Maylis

"Partir ailleurs, au cœur de soi-même... et faire l'expérience "d'être"... Dépasser les difficultés et pouvoir être heureux malgré celles vécues. Découvrir et porter un charisme d'éducation dans le but d'une transformation de la personne et de la société." Marie-Cécile

"Etre AMA aujourd'hui, c'est garder dans le cœur cette expérience de collaboration avec une communauté de l'Assomption et poursuivre les rencontres et les temps de prière avec les communautés près de chez moi." Emilie

india 5

 

Une expérience marquante

"Partage avec la population locale avec laquelle on noue de belles amitiés. Tout comme avec les sœurs, qui nous aident à cheminer dans notre expérience et notre foi… Expérience vraiment marquante grâce à l'immersion dans une culture où l'on vit un quotidien." Claire

"A chaque fois que je vais dans un pays maintenant je regarde si des sœurs de l'Assomption y sont présentes (Nicaragua, Lituanie, Inde, Burkina Faso), je vais les rencontrer et c'est comme une grande famille, je me sens accueillie." Félicie

"Ma meilleure expérience est la célébration d'envoi, à Auteuil, très personnelle, très émouvante, ou au Bénin, un office de complies avec les sœurs où elles m’ont demandé de lire et de chanter un chant en patois auvergnat à Marie à la fin. Je me suis sentie accueillie, intégrée et comme je n'étais qu'avec les sœurs les plus âgées, c'était beau d'associer ma jeunesse et leur fragilité." Emilie

alix 2

 

 


Pour se préparer à la mission AMA, nous vous proposons un temps de formation. Un délai de 6 mois minimum est nécessaire.

Avec l'Assomption

WKAMA 2

  - Un weekend de formation pour creuser les motivations, discerner et formuler.

 - Un weekend pour découvrir le charisme de l’Assomption et la Congrégation dans le monde et être envoyé en mission.

Un week-end derelecture et de retrouvailles au retour fait aussi partie de la formation. Nous pourrons ainsi partager nos témoignages et nos expériences avec ceux qui souhaitent partir.

  

Témoignages

"Deux jours pour se rapprocher de l'esprit de la mission AMA, prendre le temps de vivre en petite communauté dans un esprit joyeux et tourné vers l'avenir." Cécile 

WE AMA table 2"Il est bon de passer un tel week-end ensemble avant de se plonger dans l'inconnu, et de savoir qu'on n'est pas seuls dans notre recherche et sur notre chemin." Chloé 

"La vie et les écrits de Marie-Eugénie sont stupéfiants tant ils restent d'actualité, nous rejoignent dans notre vécu contemporain." Marie-Liesse

"Partir n'est pas fuir. Partir pour revenir, autrement. A l'issue de ce week-end, la notion d'appel n'est plus un point d'inquiétude. L'appel se construit, s'affine et se déplace avec le temps et, surtout, avec l'écoute, au fil des expériences passées et à venir. Et il y a de grandes chances pour que ce qui vient soit riche d'expériences ! Merci !!!" Mathias

"Un juste équilibre entre intériorité, moments de réflexion, temps d'enseignement et moments de prière... Le genre de week-end que l'on devrait vivre plus souvent." Sabine

AMA WE groupe"Les futurs AMA, les accompagnateurs et les soeurs m'ont permis de mieux entendre et comprendre l'appel du Seigneur, et donc de mieux avancer dans ce chemin. Je ressens une grande force et une grande joie de m'aventurer dans ce projet humanitaire." Claire

"Ces deux jours m'ont permis d'éclairer quelques questionnements que je portais en moi et de prendre conscience réellement de ce que j'allais vivre aux Philippines pendant six semaines. Je n'ai plus qu'une hâte, c'est d'arriver à l'aéroport de Manille." Amaury

"Nous avons approfondi la notion d'appel. Pour le recevoir, il faut être à l'écoute de soi, apprendre à écouter ses choix, ses désirs, ses rêves. Nos vies nous sollicitent énormément et nous vivons dans une société très pudique qui nous pousse à intérioriser nos émotions et ne pas les écouter alors qu'elles nous apprennent beaucoup sur nous-mêmes. Cet appel est propre à chacun, car nous portons tous des talents, désirs et préférences différents. Nous sommes tous destinés à nous épanouir et faire de belles choses, de manière différente. Il n'y a pas d'appel plus petit qu'un autre." Domitille

Avec la DCC 

Un stage de départ (10 jours): formation à la rencontre interculturelle, découverte des projets de développement, des structures de l’Eglise et un week-end de retour. Leur site : http://ladcc.org/pour-partir/

Avec Intercordia

Vivre une mission de solidarité internationale et en faire une année de formation validée par un diplôme universitaire. Leur site : https://www.intercordia.org/

A qui s’adresser ?

Sœur Anne-Flore : 06 11 20 45 19

Association AMA MARILY ASSOMPTION Solidarités France 8 rue de l’Amiral d’Estaing 75116 PARIS

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Logo FacebookRejoignez les AMA sur Facebook


Témoignage de Marie, AMA au Rwanda - 2017

marie rwandaJ'avoue que je ne vois pas le temps passer !... C'est bon signe, j'ai beaucoup à faire et je ne m'ennuie pas ! Au niveau de l'école, tout se passe super bien, je suis vraiment heureuse d'y enseigner, les élèves sont super !

Je donne aussi des cours aux aspirantes et postulantes. Elles font des progrès de jour en jour ! Je suis particulièrement frappée par leur reconnaissance, elles me disent que c'est leur chance d'apprendre le français avec une française, elles sont super motivées et elles rendent grâce à Dieu de m'avoir envoyée leur apprendre le français.

Les guides m'ont aussi proposé de les rejoindre pour faire leur bonne action, il s'agissait de rendre visite à un pauvre du village qu'elles vont voir trois fois par an. Ce monsieur habite dans une maison en terre cuite sur une structure de branches et dont le sol est en terre battue. Nous lui avons apporté un peu de nourriture et nous avons discuté avec lui. Il était tellement heureux de notre visite et de pouvoir discuter. Nous avons fait un feu devant sa maison et cuisiné de la bouillie. Il était impressionné de voir une blanche faire du feu, et en plus chez lui, pour lui donner à manger ! Ce fut une très belle expérience de découverte de la pauvreté, mais aussi d'un homme avec une joie de vivre profonde malgré ses conditions de vie et cela donne à réfléchir...

Marie Rwanda 2017 12Aussi, j'ai beaucoup de succès avec les enfants ici ! C'est pour beaucoup la première fois ou preque qu'ils voient une blanche et ils ont toujours super envie de me serrer la main (une bonne occasion pour toucher ma peau blanche !), certains s'aventurent même à me toucher les cheveux ! Une petite fille a essayé de se faire un chignon avec la capuche de son pull (ayant les cheveux courts et frisés comme tous les Rwandais, cette coiffure est impossible), pour faire comme moi ! Elle était ensuite très fière de montrer sa coiffure à tout le monde ! Après, elle m'a invitée à venir visiter sa maison. Evidemment, elle parlait kinyarwanda mais les sourire et le rire sont un langage universel ! D'ailleurs, j'apprends un peu de kinyarwanda depuis et je commence à dire quelques mots. Les visages des personnes que je rencontre s'illuminent quand je parle leur langue !

 

Témoignage de Laurène, AMA aux Philippines en 2015

AMA Laurene2"Nous nous déplaçons souvent pour distribuer des kits de premiers secours (désinfectant, coton, thermomètre, stéthoscope, pansements, bandes, etc.) et du matériel de protection dans les différents baranguays (mot philippin signifiant "village") ne pouvant pas financer cela par eux-mêmes. 

Après le typhon, des projets ont été entrepris comme la reconstruction de maisons, de toilettes, des étangs à poissons, des champs de riz. Les projets touchent à leur fin, les dernières distributions ont dont été de la peinture pour terminer le toit des maisons et des alvins avec de la nourriture pour remplir les étangs ! Une belle occasion pour rencontrer les villageois, et échanger avec eux !"

 

Travail et service AMA. Emmanuelle nous parle de sa mission à Rio en 2015

AMA RIO ClasseEmm"Oubliés les tableaux Excel ! Je suis passée côté cuisine et pèse avec la personne concernée les quantités nécessaires. Je poursuis avec elle jusqu'à ce que de nouvelles habitudes soient prises, et je dois aussi le faire avec le reste du personnel !

Quant aux cours de français pour jeunes et adultes, je vois parmi les élèves la réceptionniste, trois étudiants du centre éducatif, les voisines, la cuisinière, le fils du vigile de nuit... Ici, je suis presque en famille. J'ai un lien direct ou indirect avec mes élèves... je suis très loin de mes repères parisiens où je m'adresse à des personnes concernées par le sujet mais sans aucune relation personnelle

Efficacité, rentabilité sont les maîtres mots d'une vie professionnelle à la Défense, au sein d'une banque. En plus j'étais acheteur depuis 7 ans après 12 années en tant que commerciale ! Chacune de mes actions devaient permettre de gagner de l'argent ou d'en économiser, avec bien sûr une priorité pour les dossiers les plus rentables...

AMA RIO elevesEtre AMA c'est plonger dans un autre monde. On quitte ses repères, son confort. On découvre un autre état d'esprit, d'autres valeurs, d'autres critères d'évaluation et même pas d'évaluation du tout. Quel changement ! Je n'en reviens toujours pas. Ici, il s'agit d'être tout simplement. Pour moi, c'est un apprentissage, j'apprends à être.
Le temps se dilate. La priorité est aux relations. L'AMA est très bien accueilli par la population locale, pourtant je ne parle même pas la langue.
Bien sûr, avec tous ces changements, je suis perdue, je me sens perdue. Je m'en remets à Dieu, je m'en remets aux sœurs. Elles savent, elles connaissent. Ici à Rio elles accueillent chaque année des personnes, l'une était à la recherche de ses racines brésiliennes, l'autre s'interrogeait sur son engagement avec son fiancé, cette année c'est moi avec d'autres colocataires, des femmes qui ont décidé de reprendre leurs études.
Les sœurs vous laissent découvrir votre propre chemin intérieur. En même temps elles sont là. Comme il revient à chacun d'avancer dans sa vie, il revient à l'AMA d'aller à la découverte des sœurs, de leur engagement. Pour le moment j'en suis là. Il me reste 7 mois de mission, 7 mois pour les découvrir plus en profondeur....
Ici pour moi les maîtres mots sont accueil et disponibilité."

 

Tous droits réservés 2013 © Les Religieuses de l'Assomption - Province de France | Webmaster |Mentions Légales | Carte du site