Sainte Marie Eugénie et l'éducation.

  • Transformer la société

  • Saisie par le mystère du Christ, Marie Eugénie conçoit une société inspirée du Royaume.

  • Elle fonde l’Assomption pour s’engager dans la transformation de cette société.

Former des hommes et des femmes de foi et d'action

Pour elle, l'éducation est le moyen de former des hommes et des femmes de foi et d'action, aimant leur temps et s'y engageant.

La passion qui l'anime est capacité d’amour, elle est l’élément unificateur de toutes ses énergies, elle focalise son action et la pousse à l’engagement de toute sa personne ; elle est synonyme de détermination.

C’est cette même passion qu'elle veut communiquer aux jeunes, une passion qui façonne des caractères forts, des hommes et des femmes conscients de leur propre dignité, collaborateurs actifs dans le dessein de Dieu, constructeurs de la civilisation de l’amour.

Former les caractères, l'intelligence et la volonté

Le désir de Marie Eugénie est que l’intelligence soit formée de telle manière qu’elle anime et donne une direction à la volonté.

Que l’on agisse selon la raison et que l’on ait des raisons d’agir.

Marquée par sa propre éducation, elle considère l’affectivité comme une énergie qu’il faut orienter et dont il faut se servir.

Chacun est appelé à participer activement, à partir de sa propre vocation, à étendre le règne de Dieu et par là, travailler à transformer la société selon l’Evangile.

textedereferenceEduquer, c’est conduire ( du latin e-ducere = conduire ).

La tâche éducative doit pouvoir inscrire son inspiration, son action, sa visée dans une anthropologie – une conception de l’être humain – à laquelle puissent acquiescer ceux et celles qui oeuvrent à l’Assomption.

Consultez les textes de référence

  • L'Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de nous,
  • La formation de l'intelligence comme ouverture à toute vérité et à la Vérité de Dieu,
  • La transformation évangélique de personnes et de groupes humains afin que ce monde devienne plus conforme au projet de Dieu sur l'humanité.

Aujourd’hui comme hier, l’Assomption contemple la réalité pour discerner dans la personne humaine et la société les forces de vie qui ouvrent à une plus grande espérance en Dieu, et les forces de mort qui, au contraire, déshumanisent le monde et lui font perdre sa signification.

Comme Marie Eugénie l’a fait dans son temps, nous, éducateurs de l’Assomption, au seuil du troisième millénaire, nous voulons vivre notre vocation :

Etre Artisans de l’homme et de la société à venir, en collaboration avec Dieu.

Dieu s’est fait homme, membre de notre famille humaine, solidaire de notre humanité, pour nous révéler la valeur de toute vie humaine, pour que chaque être humain puisse atteindre sa pleine dimension, pour réaliser le plan du Père : faire de l’humanité entière un seul peuple, en détruisant tout mur de séparation.

Le dynamisme du mystère de l’Incarnation nous habite et il est le fondement de notre action. Ensemble, en contemplant et en écoutant les espoirs et les souffrances de nos sociétés, nous avons reconnu les défis et les réponses qui s’offrent à nous en tant qu’éducateurs de l’Assomption :

  • Etre artisans d’un nouvel humanisme dans notre travail d’éducation et de formation
  • Etre artisans d’une société plus humaine, plus juste et plus solidaire
  • Etre artisans d'une communauté ecclésiale accueillante

 

Tous droits réservés 2013 © Les Religieuses de l'Assomption - Province de France | Webmaster |Mentions Légales | Carte du site